Partagez | 
 

 Aaron O. Bloodmaster - Maître du jeu ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron O. Bloodmaster
✝Gɑмe Mɑѕтeʀ✝
avatar

Pseudo : Kuru'
Messages : 68
Date d'inscription : 24/02/2013
Nom complet : Aaron Owen Bloodmaster
Rang : Game Master
Âge : 18 ans
Provenance : Monde réel
Âmes Récoltées : 21
Avatar : Flippy / Nutty d'Happy Tree Friends

Crédits : Kuru'
Double Compte : Aucun
Couleur : MediumSeaGreen

Âme Perdue
Camp: Pour le Survial Game
Armes:
Pouvoirs :

MessageSujet: Aaron O. Bloodmaster - Maître du jeu ~   Sam 2 Mar - 17:12

Présentation en cours


Aaron Owen Bloodmaster

Bonjour ! Moi c'est Aaron O. Bloodmaster, néanmoins tu peux m'appeler Créateur, je viens du monde réel, en effet je suis né en Angleterre et j'ai 18 ans. Je suis celui qui a créer ce jeu cauchemardesque avec ma jumelle, donc je suis le Maître du jeu !

✝Arme : Un poignard.
Sa lame tranchante n'hésitera jamais à faire couler un filet de sang sur votre peau. Ne prenez pas cette arme pour un vulgaire couteau, vous risquerez d'être surpris par les dégâts qu'elle peut vous faire !

✝Pouvoir n°1 : Créateur.
Ce statut lui permet de créer ce qu'il désire. Allant de l'illusion à la création réelle d'un lieu. Il utilise plus souvent ce pouvoir pour créer ses jeux, multiples et variés, dans lesquels votre mentale et votre physique seront mis à dure épreuve. Pourtant il n'est pas rare de le voir créer des pions, pour éviter de ce battre, étant du genre spectateur face au massacre d'un pion, dans le pur intérêt de s'amuser.
✝Pouvoir n°2 : Voleur d'énergie.
Avant toute chose, même dans le plus simple des situations, les créateurs perdent de l'énergie au fur et à mesure que le temps passe. Bien qu'Aaron récupère sa force plus rapidement qu'un autre, il a développé une technique bien à lui. Une façon d'avoir une sorte de régénération plus rapide que la normale. D'un simplement contact, d'un claquement de doigt. Pour cela, c'est de l'énergie qu'il faut, celle-ci ne tombe pas du ciel, pour cela, il doit la chercher, la trouver pour ensuite... la voler. Il ne suffit qu'au créateur de poser ses lèvres sur les lèvres de ses victimes, ainsi, par ce geste, il peut puiser dans l'âme de l'autre, prendre la quantité d'énergie qu'il faut. Au détriment de sa proie qui se sentira de plus en plus faible et vulnérable. De cette manière, il peut également souffler à quelqu'un sa propre énergie, de manière à sauver une personne, tout comme il peut faire transféré une énergie empoisonné à une personne dans le même contexte.
✝Pouvoir n°3 : Manipulation des ombres.
Aaron c'est le mec qui fait honneur aux ténèbres et ça, il l'a consacré à son dernier pouvoir. Les ombres tout simplement. Toutes plus froides les unes que les autres, humides, glauques, imprévisibles. Tout comme lui. Avec ces ombres, il peut se déplacer plus facilement, exemple, il partira de son ombre à la votre pour être à votre dos en moins de deux minutes. Il contrôle leurs déplacements. Peut modifier leurs trajectoires et donc les contrôler, si une ombre rode vers votre cou ou sur votre corps, ne la prenez pas à la légère, elle pourrait vous faire mal, mes chers. De plus, l'ombre peut communiquer. Elle s'infiltre tout simplement en vous et vous transmet un message, celui du destinataire, celui d'Aaron.

Ah oui, j'incarne Flippy/Nutty, de Happy Tree Firends



Description physique
✝Ne vous fiez pas à ce que vous voyiez, mais à ce qu'il dégage.
Nous pouvons voir en Aaron une prestance imposante. Digne de son caractère. Cette aura charismatique qu'il possède, mêlé à son côté naturel le rende tout simplement irrésistible. Envoûtant même. Il vous fera tourner la tête si vous venez à passer à côté du créateur, de part son charisme, mais également avec cette aura noire, digne de la mort. Il vous hypnotisera d'un claquement de doigt. D'un regard. Bien sur tout cela n'est qu'une façon de parler. Néanmoins, on remarque que le maître du jeu est beau. Ce n'est pas un secret, vous pourrez le constater facilement, malgré l'excentricité qu'il dégage. Pourtant cela ne veut pas dire qu'il est du goût de tout le monde. Chacun à ses préférences comme on dit n'est-ce pas ? Hé bien croyez-le ou non, même s'il n'est pas à vôtre gout il attira votre curiosité. Une attirance éphémère parcourra votre corps. Il est animé d'une harmonie particulière, dont il n'a pas vraiment conscience au final. C'est, à première vue, un jeune homme attirant, vraiment pas mal, presque mignon. Qui sait se montrer élégant en dehors de ses habitudes de rebelle. Pourtant, lorsqu'on s'attarde, on ne peut louper ce qui s'échappe de lui. Au delà d'un charisme, c'est de la folie qu'on perçoit.

Une silhouette élancée, bien dessinée, aux muscles assez marqués. Nul besoin de baisser la tête, il est judicieux de lever un peu les yeux. Du haut de ses un mètre quatre-vingt cinq, il peut voir ce qu'il veut, mais doit baisser les yeux pour généralement croiser ceux de ses interlocuteurs. Comme il le fait le plus souvent avec sa frangine. Celle-ci étant largement plus petite que lui. Il ne prend pas particulièrement soins de lui, pourtant son corps semble être à la limite de la perfection. Il n'est pas épais, mais ne nous méprenons pas, il n'est pas frêle et faible non plus. Son corps est proportionné comme il faut. Il n'est pas qu'un tas de muscles. Loin de là, certains seraient même plus musclés qu'il ne l'est, sa véritable force c'est ses pouvoirs, bien que question corps à corps, il excellence dans le domaine. Pour son poids, cela n'est pas définis et je ne pense pas que cela vous regarde, si vous tenez tant à connaître tous les petits détails qui feront peut-être de vous quelqu'un d'intime pour lui, vous n'avez qu'à le demander directement, je doute qu'il vous réponde pourtant.

« Une salade verte ! »

Comme le dis si bien sa jumelle, il n'est pas rare de remarquer cette couleur lorsque nous croissons le jumeau. C'est d'ailleurs une des raisons que nous pousse à tourner la tête lorsque nous passons à côté du créateur. Souvent vêtu de sa couleur préférée qu'est le vert, nous posons en premier lieux nos yeux sur ses cheveux, lisses et quelque peu en bataille, à la couleur si particulière. Tel des brindilles d'herbes brillant à la vue du soleil, les cheveux fins de notre jumeau sont d'un vert époustouflant. Court, descendant en cascade jusqu'à le haut de son cou. Des mèches près de ses yeux, les cachant parfois lors de ses mouvements. Il n'est pas rare pourtant de voir une ou deux mèches d'un blond or/orangé. Un doré équivalent à ses iris. Ses billes dorées, capable de passer de la colère au désir, avec cette once de folie et cette sévérité constante, peut vous faire perdre tous vos moyens. Difficile de garder contact visuel lorsqu'il vous fixe, pourtant poussé par l'envie de ne pas montrer vos faiblesses, vous soutenez son regard autant que vous le pouvez, malheureusement, vous n'aurez surement pas le dessus face à sa volonté, face à son talent.
Plus généralement son visage possède des traits particulièrement fins, qui le fait voyager entre un air enfantin et celui de son statut de maître du jeu sadique et dangereux. Un mélange assez curieux, mais qui à tout de même sa part de merveille, d'intrigue. Son nez fin et légèrement retroussé et ses lèvres digne de celles d'un garçon qui en ferait pâlir plus d'une ou plus d'un même. Aaron, c'est un charisme universel, qui attire aussi bien le femme que les hommes. Bien qu'il préfère de loin la charmante compagnie des dames, du moins de certaines, il n'hésitera jamais à jouer avec les autres, après tout, il fait ce qu'il veut, quand il veut.

S'en suis alors son style vestimentaire. Nous restons une fois de plus dans le style excentrique, de part ses tenues particulièrement étranges que part ses couleurs. Comme dit précédemment, il est le plus souvent muni de sa couleur favorite. Le vert, encore et toujours. Parfois, il a des tenues comme les militaires, revisitées à sa manière, parfois c'est muni d'un simple jean noir troué et d'un débardeur moulant vert qu'il arpente les rues de son monde. Souvent accentué de nombreux accessoires. Entre bracelets en argent, chaînes au niveau de sa ceinture, collier et multitudes de barrettes dans le cheveux, nous ne savons plus où donner la tête.

Pourtant, Aaron n'a pas toujours été comme ça. Lorsqu'il vivait encore dans le monde réel, il était un enfant tout ce qu'il y a de plus naturel. Il avait des yeux d'un vert émeraude et des cheveux d'un or couleur blé. Lorsqu'il reçut ses pouvoirs, du scientifique, ses gênes s'étaient mélangés et tout se décala, si bien qu'au final la couleur de ses iris avait pris celle de ses cheveux et vise-versa. Ce n'était pourtant pas le seul effet de cette modification ADN. Il avait des cicatrices. Dans son dos, en forme de V à l'envers, comme si des ailes avaient poussé et que de lui-même il les avait arraché. Il en avait deux autres, une sur son bassin, sur sa droite et une autre était présente sur son cou. Cela ne l'avait jamais gêné, il se moquait de les cacher, pourtant personne ne connaissait la provenance de ces traces, peut-être que lui-même l'ignorait... Du moins, c'est ce qu'il disait. Il n'y avait qu'une personne qui remettait sans cette le sujet sur le tapis, c'est Alice, et bien que ça l'agaçait, il se contentait d'ignorer toutes questions. Quant à sa jumelle, elle n'en faisait jamais mention. Il ne savait pas ce qu'elle en pensait et il préférait la situation actuelle.

7 lignes minimum.



Description mentale
Méfiez-vous des rumeurs, la réalité est bien pire.
En tout premier lieu, notre maître du jeu est un personnage énigmatique et mystérieux. Tout le monde pense le connaitre, tout le monde a déjà entendu son nom au moins une fois depuis son arrivée ici. Pourtant, tout le monde ignore. Ignore qui il est. Ce qu'il cache. Ce qu'il garde, dans son jardin secret. On le voit comme une âme torturée, pour avoir créé un tel univers. On le représente comme un fou, rien de plus rien de moins. Ou alors un être sanguinaire. Nombreux sont les mots qui le qualifient, peu en sont la réalité. Cet être complètement indépendant, ne prend appui sur personne, pas même sa soeur. Non. bien sûr que non. C'est elle, c'est elle qui doit prendre appuis sur lui, pas l'inverse. Pourtant, bien que son désir de sang soit connu de tous, ses véritables intentions, elles, sont des mystères. Lui-même est un mystère. Un mystère envoûtant. Une énigme attirante. On est toujours attiré par l'inconnu, le désir de savoir, le désir de s'aventurer là où l'on nous l'interdit, quitte à ce brûler les ailes. Affronter le danger. C'est surement ça qui le rend irrésistible. Vous le remarquez, à ses côtés, il est facile d'être fasciné. Il a cette aura, sensuelle et charismatique. Qui attire. Qui vous emprisonne. Vous piège. C'est un danger. Un vrai.

Mais réellement, qui est-il ? Quelqu'un de diabolique. De machiavélique. Evidemment, ce n'est même pas la peine de vérifier. Son aura inspire non seulement le désir et l'attirance, mais également la peur. La terreur. Elle vous montre. Montre quoi ? Ce personnage malsain et malhonnête. Vous ne trouverez pas plus sombre que lui. Pas plus ignoble que lui. Bien plus que de la méchanceté, Aaron est un être à l'afflux du sang, complètement dépourvu de sentiments. Mégalomane. Toujours à la recherche de puissance. Encore et encore. Jamais satisfait de ce qu'il possède déjà. En voulant toujours plus, constamment. Jusqu'à en perdre son humanité, qu'il a tant détesté. C'est un hypocrite, un vrai. Qui cache ses réelles pensées. Impossible pour vous de les comprendre. Il se fiche de vous, de vos sentiments, de vos émotions. Se moque. Vous rabaisse. Il vous hait. Oui, plus que tout au monde. Il vous tuerait, si vous ne lui étiez pas utile. Si vous étiez inutile. Il se sert de vous, sans scrupule. Sans le cacher. De toute façon, bien malgré vous, vous êtes coincés ici, alors à quoi bon bien vous traiter pour vous garder ? Vous ne pouvez pas vous échapper.

Pas compliquer alors de dire qu'il est quelqu'un de manipulateur. Il vous manipule aussi simplement qu'on manipule un pantin. Une marionnette. Il vous trompe. Sans difficulté. Il est fourbe. Plus que vous pouvez le penser. Personnage sadique, énormément. Qui y prend du plaisir. Toutes sortes de plaisirs. Vicieux créateur. Perdu dans la perversion et le sang. Maître de l'enfer. Représentant des ténèbres. Par ailleurs, cela le rend hautain. Bien trop. Et s'accompagne alors ensuite, son orgueil. Grande place en Aaron. Il est mesquin, ne vous cédera jamais la moindre générosité. Parce qu'il est cruel. Avare. Le pire dans tout cela ? C'est qu'il en est fier. Beaucoup trop.

Rien que ces parties-là de sa personnalité le rende particulièrement détestable. Vous ne pourrez pas y échapper, vous passerez forcément sur cette case du plateau. Vous allez le mépriser, comme jamais vous n'avez pu mépriser quelqu'un. Il est sordide. Surtout pour vous. Ne cherchez pas à le nier, c'est inutile de toute manière. Le créateur est un être énervant. Irritant. Il vous mettra dans tous vos états. Jouera avec votre patience, avec vos limites. Il vous poussera à bout. Bien plus loin encore s'il le faut. Il pourrait vous mener au suicide. Il pourrait faire de la haine votre meilleure alliée. Il est capable de vous changer. En un regard. Un claquement de doigt. Il fait ce qu'il veut de vos émotions. Ce qu'il veut de vous. Grâce à votre peur. Grâce à sa prestance.

Tout ne s'arrête pas là. Le maître du jeu est bien plus complexe. Il n'est pas facile à cerner, encore moins facile à duper. Pour le berner, des années surement il vous faudra. Si ce n'est pas plus. Au delà de son caractère dangereux, sombre. Aaron a encore cette étincelle d'enfant. Enfant mature. Enfant perverti. Il est joueur. Bien trop. Toutes sortes de jeux. Intellectuels, cruels, enfantins. Tout est bon pour s'amuser. À sa manière. Une méthode froide, glaciale. Sans échappatoire. Il en devient malin. Pour votre plus grand malheur. Accroît son côté malicieux. Avec une pointe de chance. Il aime vous taquiner, de manières perverses, de manières douloureuses, de manières terrifiantes. Il est curieux. Curieux de quoi ? De vos réactions. Il vous que vous l'amusiez, pour que ses envies de jouer puissent se calmer et qu'elles ne le troublent plus autant. Pour qu'il puisse réfléchir tranquillement. Mais comme tout enfant, il est gourmand. En voulant encore un peu à chaque fin de partie. Un bonus, comme il dit. Ça en devient presque capricieux. Un enfant pourri gâté. Un gamin impatient en plus de ça. Qui déteste plus que tout attendre. Qui aime pourtant faire patienter. Exaspérant.

Ne vous fiez pas aux apparences. Bien qu'il est cette manie de jouer constamment, de ne rien prendre au sérieux. Il se révèle des plus intelligents. Il est rusé. Tel un renard. Observateur. Il est perspicace. Bien plus que vous ne pouvez le croire. Il examine chaque détails, chaque mouvements, chaque réactions. Il vous identifie. Il apprend à vous connaitre. Rien qu'en vous regardant. Il lit en vous, comme dans un livre grand ouvert. Il est par ailleurs intolérant. Il ne vous laissera aucune chance. Aucune seconde chance. Encore moins. Il est espiègle. Je dirais même plus qu'il est autoritaire. Il est oppressant, il intimide. Quoi de plus normal venant d'un des créateurs du Survival Game ? Sévère et strict. Il ne permet pas l'imperfection. N’autorise pas l'échec. Bien sûr que non. Ce n'est même pas imaginable. En parlant d'imagination, Aaron est un génie de la création. Il est imaginatif. Créatif. Même si ses oeuvres sont maculées de ce liquide pourpre qui coule dans les veines.

Une personne. Il existe une personne qui arrive à le perturber. Enfin non. Qui arrive à perturber son calme. Sa jumelle. C'est la seule. La seule pour qui il est prêt à tout. Bien plus qu'un côté malsain, le jumeaux à des sentiments malsains, des désirs malsains, une attirance malsaine. Envers elle. Envers sa perle rouge. Rouge sang. Il est possessif. Jaloux et égoïste. Il n'aime pas qu'on s'approprie ses propriétés, ses chasses gardées. Ne venez pas souiller ses trésors. Ou c'est la mort que vous irez côtoyer.

Rare sont les fois où il perd son calme. Mais lors de ses moments, il devient encore plus terrifiant. Un monstre. Plus qu'une âme sombre, il devient la folie en elle-même. Il devient la peur. Il vous fige, vous anéantis. Vous écrases. Aussi facilement qu'on écrase un cafard. Il est quelqu'un de lunatique. Pourtant joueur pendant un temps, il peut devenir violent à tout moment. Impulsif et brutal. Telle une bête enragée. Ne jouez pas avec le feu, vous risquerez de tomber de haut. De vous faire mal. Beaucoup plus que vous ne pourriez endurer. En plus de ça, il est rancunier. N'oubliera jamais si vous osez lui faire un affront. Et sa vengeance ? Elle est trois plus terrible qu'elle ne devrait l'être.

Au final ; Aaron est fou.
Il est peut-être bien comme le chapelier. Parfois il pourrait se parler à lui-même. Avoir plusieurs facettes, plusieurs personnalités. Est-ce le cas ? En est-il arrivé au point où l'on pourrait dire qu'il est atteint de schizophrénie ? Qui sait. Peut-être bien. Cette question restera surement sans réponse. Cinglé jusqu'à l'os, la folie le parcourt. Le hante. Il en est l'image. Il lui rend hommage. Il est dangereux. Égocentrique. Il prend des risques, tous les temps. Il fut un temps, il était le plus téméraire des petits garçons. Il faut croire que cela n'a pas changé.
Notre maître du jeu est imprévisible, tout simplement.

10 lignes minimum.


Story
Une petite phrase ?
✝Once Upon a Time✝
Tout commence avec une naissance. Une femme, belle, gentille amoureuse d'un homme depuis plus de cinq ans. Ils vivaient heureux, enfin prêt à avoir une vraie famille. Avec un enfant. La mère pensa accoucher d'une jolie petite fille. N'attendant qu'un enfant. Qu'elle ne fut pas sa surprise lorsque le médecin lui annonça qu'elle n'allait pas avoir un bébé, mais deux. De vrais jumeaux. Bien qu'elle ne pouvait rêver mieux, le père était plus perplexe. Pour une simple raison ; les jumeaux sont signe de malheur. Suivant les traditions de sa famille. Plus le jour de l'accouchement se rapprochait, plus l'appréhension grandissait. Les deux amoureux si complices jusqu’à là commençait à se disputer. L'équilibre parfait entre eux se fissurait. Se brisait. Doucement. Comme si, la pire des catastrophe allait se produire. Il ne s'agissait pourtant que de deux nourrissons et la mère était prête à tout pour conserver et sauver ses deux trésors. Son mari n'eut pas d'autre choix que de la laisser tranquille et accepter ses deux enfants. Jusqu'au l'accouchement, même si la famille n'était pas d'accord, personne n'osait et n'avait son mot à dire. Une mère en colère fait des dégâts et ils le savaient. Quelques mois plus tard, les deux boules de chaleur finirent par arriver et illuminer la vie d'un couple.

Comme toute naissance, s'ensuit alors une enfance. Il existe toute sorte de style de vie. Qui entraîne toutes sortes de caractère. Nous pouvons devenir un enfant extrêmement riche, mais être très seul, n'ayant pas l'attention de ses parents. Un stéréotype. Ou alors, un enfant né dans la pauvreté, au quel cas, la famille devient sacrée. Parfois, le riche est le sale gosse, contrairement au pauvre qui est le plus adorable des enfants, parfois, le riche est gentil, cherchant à donner l'affection qu'il n'a pas reçu, tandis que le pauvre est méchant, dangereux et avare, prêt à tout pour survivre dans la misère. Puis il y a les autres. Les cas plus isolés, plus particuliers. Les cas comme Aaron. Un enfant mis de côté dans une discrétion totale. Un garnement rejeté par la moitié de sa famille. Tout ça pour une histoire de superstition. Un jeune garçon possédant une moitié. Néanmoins, il n'était pas rare de voir les différences entres les deux jeunes gens. Sa soeur, sa jumelle, était aimée et choyée. Adorée de sa famille, tandis qu'Aaron était l'autre. Le boulet. Celui que nous évitions. Une inégalité frappante. Pourtant, dans cette période là, l'enfant pouvait compter sur deux personnes. Sa mère, toujours présente, lui donnant l'amour que son père ne lui offrait pas et sa jumelle, celle qui lui ressemblait en tous points. Bien qu'ils n'étaient pas vu de la même manière, Aaron et Emily étaient connectés. Ils étaient jumeaux et possédaient cette complicité que nous ne trouvions nulle part ailleurs et ça, même la famille ne pourrait pas leurs retirer.

Suivit de l'enfance, vient alors l'adolescence. Grande période dans une vie. C'est ici que le caractère se forme, prend vie. C'est le moment de la puberté, des petits désagréments, la période la plus rebelle de son enfance. C'est l'âge à lequel nous nous affirmons. C'est le début d'une vie plus autonome. Nous apprenons à vivre sois-même, à ne plus compter sur personne. C'est à ce moment-là, que nous tentons le plus possible de faire notre apparition. Nous testons de nouvelles choses. De nouveaux projets. C'est également lors de cette partie de notre vie que nous réalisons que nous ne sommes pas dans un rêve et qu'une réalité nous guette. Aaron, lui, a reçu cette réalité d'un coup. Une fois grand, plus personnes n'avaient besoin de faire attention à ce qu'ils lui disaient. Alors que jusqu'à sa quinzième année de vie, sa famille l'ignorait de manière discrète, une fois atteint son adolescence, ils ne firent plus aucun efforts, le rabaissant dès que possible.
C'était la même chanson tous les jours. Sermon, cours, morale, cours, réprimande, coucher. Jusqu'au coups. La même histoire, rien de bien passionnant. Bien que ce dernier avait un certain succès à son lycée, il ne s'y intéressait guère. Pour lui, la vie devenue bien vite monotone, ennuyante. Si bien que plus le temps passait, moins l'idée de vivre l'intéressait. Au final, il se détruisit petit à petit. Allant de la débauche, à la drogue. Coucher par-ci, par-là, peu importe qui. Fumer n'importe où, boire jusqu'à en devenir saoule, jeux dangereux. Tous étaient bons pour de nouvelles expériences, pour se tirer, s'évader d'un monde mortellement ennuyeux. L'enfant calme jusqu'à maintenant devenu mauvais, rebelle, perturbateur. Un vrai cauchemar pour ses établissements, pour sa famille... Mais surtout pour sa jumelle.

Suite à son attitude, pour la première fois, Emily et Aaron prirent de la distance. Quand bien même celle-ci tentait de se rapprocher de son jumeau, il la repoussait. Au début de façon simple, puis après de manière plus violente. Leur relation si géniale jusque là se dégradait, sans qu'Emi' ne puisse savoir pourquoi. Le problème venait de son frère. Celui-ci ne supportant plus grand chose, il se rattachait à ce qu'il avait de plus cher, mais cela ne suffisait pas et le gênait, d'autant plus que dès ce moment, il commençait à ressentir des choses étranges, étranges et complètement anormales. Cela le dégoûtait au plus haut point, une raison de plus de détruire ce à quoi il tenait, alors pour aller au bout de ça, il coupa les ponts. Ne tenant plus à avoir des contacts quelconques. Il restait isolé, faisant ses manigances. Il se battait. Tout le temps. C'était devenu une honte et ceux qui en souffrait, était sa mère et sa soeur qui l'avait toujours aimé. Ce manège dura un an. Peut-être que sa jumelle le détestait, c'est ce qu'il pensait, il n'avait plus pris la peine de lui parler et quand elle essayait de renouer, ça se passait mal. Pour tout les deux. Sauf que tout changea, lors de l'accident.
C'était un soir, après les cours. Une fois de plus, Aaron avait séché, mais pour une fois, c'était pour rester chez lui. Emily était en retard, alors que les cours étaient censé être fini depuis plus d'une heure, elle n'était toujours pas rentré. Bien que depuis un an ils ne s'entendaient plus, Aaron veillait toujours sur sa jumelle, dans l'ombre. Il s’inquiétait, quand bien même il était méchant avec elle, il ne supportait pas qu'elle est des problèmes avec d'autres. Alors que ses parents commencèrent à s’inquiéter, Aaron lui décida d'agir. C'est que sa famille n'était pas très réactive. D'aussi loin qu'il s'en souvienne, ils n'agissaient jamais sur le moment, préférant réfléchir plutôt que d'agir. Ce qui avait toujours été le contraire du blond. Il réfléchissait tout en agissant et avait tellement une estime importante de lui qu'il ne prévoyait jamais l'échec. Après plusieurs heures de recherche dans la ville, il la retrouva. Elle était là, dans ce parc, et elle était blessée. Pas gravement au point qu'elle fasse un malaise ou quelle soit entre la vie et la mort, mais assez pour qu'elle s'en tire avec des bleus et qu'à certain endroit du sang puisse apparaître.

Les poings serrés, il avait commencé à s'approcher d'elle, lui qui ne supportait pas qu'on touche à sa soeur était dans un état d'énervement hors de contrôle. Pourtant, il ne montrait rien, pour la simple est bonne raison que durant un an les deux soeur/frère ne s'étaient pas entendus comme ils s'entendaient dans le passé. Pour la première fois de sa vie, il connu la crainte, l'angoisse mêlé à la peur. Il n'osait se rapprocher d'elle, simplement par ce qu'il ne supporterait pas de se faire repousser comme toutes les fois où il l'avait fait pendant un an. Devant sa soeur blessée, le blond s'en voulu, atrocement, pour la première fois il culpabilisait, il s'en voulait. Contre toutes attentes, il se sentit à ce moment-là projeté en arrière. Il n'avait pas suivit la scène et se retrouvait à terre, avec une Emily en pleure dans ses bras. Il prit conscience à ce moment à quel point il avait pu être idiot de vouloir la railler de sa vie. Elle et lui partageaient le même sang, une complicité rare et unique, ils étaient jumeaux, n'étant plus rien sans sa moitié. Ce soir-là, il compris l'importance de sa soeur et jura de la protéger au péril de sa vie s'il le fallait. Ce soir-là, elle devenue sa préoccupation primaire, son activité, son être cher, celle qui devait protéger. La seule.
Pour clôturer cet accident, il faudrait parler de comment Aaron s'est vengé. Mais nous nous contenterons de dire qu'il ne mit pas longtemps a retrouver les coupables et à leurs faire passer toutes envies de toucher à nouveau quelqu'un. Même leurs copines/copains.

Petit à petit les deux jumeaux renouaient les liens qu'ils avaient perdus durant une année de leurs vies. Aaron recommençait à apprendre qui était sa soeur, même s'il l'avait toujours su au fond de lui, c'était toujours agréable de découvrir de nouvelles choses/facettes sur la belle jumelle. Ils étaient âgés de dix-sept ans. Pour échapper au rôle de la famille et évite tous liens avec eux, surtout pour le frère, les deux adolescent se rendaient régulièrement dans le parc où ils avaient renoués cette solide chaîne entre eux. Ce jour-là, ils n'auraient peut-être pas du sortir. C'est le jour où tout commença réellement, le jour où la roue tourna définitivement, c'est le moment où le compte à rebours de leurs disparitions et réincarnations se déclencha.
Alors qu'ils étaient tranquillement dans l’immense parc, à jouer comme des enfants de six ans, heureux de vivre, ils furent enlevés par quelqu'un. Ils n'avaient pas bien compris ce qui s'était passé, mais ils avaient respiré une sorte de gaz qui les avaient complètement endormis et quand ils s'étaient réveillés, ils étaient là sur deux tables. Des tables d'opérations, ils étaient attachés. Impossible de pouvoir s'évader. Ils avaient beau se défendre, essayer de se détacher, rien ne fonctionnait. Lorsqu'ils arrivèrent à la fatigue, un homme se présenta. Son nom ? Aucune idée, il se décrivit comme un grand scientifique et leur dit qu'ils allaient recevoir le plus beau cadeau qu'ils auraient s'imaginer. Bien qu'ils refusèrent, avec une pointe d'hésitation de la part d'Aaron, un produit à la couleur sang, transmit par une aiguille s'infiltrait dans leurs veines. Ce fut de longues heures de souffrances atroces qui suivirent...

Plongé dans le noir, sans aucune lumières pour leurs indiquer la moindre petites sorties possibles, les deux jumeaux se réveillèrent. Leurs têtes tournèrent et ils ne savaient que faire. À ce moment-là, ils avaient déjà tout oublié. Comme deux nouveaux nourrissons, ils ne se souvenaient plus qui ils étaient. Les seules choses encore claires dans leurs mémoires étaient leurs prénoms. C'est Aaron qui prit l'initiative d'aller vers sa soeur, Emily, pour essayer de sortir d'où ils étaient comme prisonnier. Après un temps de marche, ils arrivèrent dans une sorte d'immense salon. Près d'une cheminée, un fauteuil fumait... Il y avait donc quelqu'un et lorsque celui-ci les entendu arrivés, il les accueillis à bras ouverts. Sans comprendre pourquoi, des images firent surface. Des souvenirs avec cet homme, qui pourtant n'avait aucune ressemblances avec les jumeaux. Pris d'un mal de tête atroce, ils n’avaient pas cherché à braver les limites de leurs mémoires et avaient accepté ce sois-disant père. Cette comédie dura un an. Ils avaient alors dix-huit ans.
Durant cette année, Aaron et Emily avaient appris qu'ils étaient spécial. Pour la simple et bonne raison qu'ils avaient des pouvoirs. Au départ faible, ils avaient vite appris à les maîtriser. Aaron se basait dans l'imagination, la créativité. Si bien que son atout majeur fut sa capacité à créer des pions au départ, puis des illusions, ensuite des lieux. Il en possédaient deux autres, mais ne s'y intéressait pas plus que ça. Quant à sa soeur, ce fut la transformation. Une transformation qui amusait la Salade. Plus ils avaient de l'expérience, plus ils s'amélioraient, plus les jumeaux en réclamaient. Aaron avait été et été toujours un enfant aimant avoir le contrôle, aimant être spécial, dangereux, puissant. Ces pouvoirs ne l'avaient tout simplement pas arranger et plus les jours passaient, plus sa mentalité en fût affectée.

Un soir, Aaron s'ennuyait. Tellement qui eut l'envie d'aller embêter sa jumelle. Cela dégénéra bien vite et tout avait fini en bagarre générale. Sauf que leurs chamailleries étaient complètement différentes des nôtres vu qu'ils vivaient dans la magie. Après un long moment, suivit du sermon de son père qui devenait de plus en plus lourd chaque jours, qui essayait de contrôler leurs mouvements, voir leurs façons de penser. Alors que son père l'avait énervé, Aaron eut pour la première fois une pulsion. Une pulsion à la fois douce et violente, sucrée et épicée. C'est à ce moment-là qu'il tomba sur un miroir. Lorsqu'il vu son reflet, il en resta cloué sur place. Ses yeux dorés brillaient d'un rouge intense, jamais il n'avait eu cette expression et il fût absorbé et envoûté par le charme et la peur que son regard apportait. Le début d'un des plus grands narcissiques. Pourtant, lors de cette vue sur ses yeux, c'est la suite qui nous intéresse. Des visions, toutes plus importantes les unes que les autres. La vérité sur eux, la révélation de qui ils étaient. Cela aurait pu être un choc, pourtant la réaction du jumeau fut un sourire. Un sourire mauvais. Il se fichait de sa vie passée, seul le futur l'intéressait. Dans le présent, il devait se rendre dans la chambre d'Emily, il était sur qu'elle s'était elle aussi réveillée. Néanmoins, il n'entendait pas le même réveil que celui auquel vous pensez. Aaron avait vu sa vraie personnalité se réveiller, celle qui lui implorait tout de suite de tuer.

La suite est écrite dans les contes du Survival Game. Les jumeaux prirent la vie du scientifique qui s'était fait passer pour le père pour mieux les contrôler. Puis encore plus assoiffés de sang, ils en voulaient plus, encore et toujours. Ils se mirent alors à tuer. Peu importe qui, peu importe comment. Bien qu'Emily préférait faire ça simplement et rapidement, Aaron lui aimait le jeu de la torture. Les laisser s'enfuir en étant sûr de pouvoir les rattraper et les faire souffrir autant que possible, en leurs arrachant les yeux ? Les brûlant sur place... Et bien d'autres choses. Le sang coulait, coulait, tel un court d'eau, il ne s'arrêtait jamais ! Pourtant, de nouveau, l'ennuie frappât les jumeaux toujours en quêtes de puissances et de sang. Alors un soir, ils eurent cette même idée commune, créer un monde à leur image. Ils travaillèrent en duo, une fois de plus et fusionnèrent leurs pouvoirs pour créer cet univers cauchemardesque. Pour ensuite inviter les âmes du monde réel et les rendre prisonnier de cet enfers.
C'est ce que nous vous raconterons si vous tenez à savoir où vous vous trouver. Car c'est l'histoire que nous contons à tous ceux en quête de savoir. Les détails restent un mystère, un secret entre les deux jumeaux et il est difficile de les faire parler, comme être dans l'impossibilité de rentrer dans leur bulle, dans leur univers, celui où ils ne sont que deux.

15 lignes minimum.


derrière le miroir

✝Pseudo : Kuru
✝Âge : 18 ans
✝Double Compte : Non
✝Personnage inventé/prédéfinis : Inventé
✝Avis sur le forum : L'est génial ! /sors/
✝Code :

codage par Kuru

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survival-game.forumactif.org
 
Aaron O. Bloodmaster - Maître du jeu ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Aaron de Nagan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survival Game ::  :: ✝Présentations :: Présentations Validées :: Maître du Jeu-
Sauter vers: